Activité de sensibilisation au CSSS de Jonquière


Publié le 27 octobre 2011
Johanne De la Sablonnière 
Courrier du Saguenay 

L’Hygiène des mains 

La majorité des infections sont assez faciles à éviter et l’hygiène des mains contribue à elle seule à la diminution de 50 % la transmission des C. difficile, SARM, E. Coli et autres bactéries virulentes. Dans cette perspective de prévention, le CSSS de Jonquière a organisé une activité originale, inspirée de l'événement (g)ouache, de l’Association des victimes d’infections nosocomiales.


Nathalie Dallaire et Véronique Morency, infirmières cliniciennes en prévention des infections au CSSS de Jonquière, devant le tableau signé d’environ 400 noms.
Nathalie Dallaire et Véronique Morency, infirmières 
cliniciennes en prévention des infections au CSSS de 
Jonquière, devant le tableau signé d’environ 400 noms.
Pour bien marquer l’engagement des membres du personnel soignant, ceux-ci ont été invités à estamper leur main imbibée de gouache, sur un grand tableau placé dans le hall d’entrée puis, à signer leur chef-d’œuvre. Ce geste symbolique est important, ont rappelé Nathalie Dallaire et Véronique Morency, infirmières cliniciennes en prévention des infections. «Les gens se sentent vraiment concernés. En signant leur empreinte, ils prennent l’engagement de se laver les mains » affirment les deux infirmières. Dans le cadre de la journée de l’hygiène des mains, mercredi dernier, celles-ci ont donc rappelé au personnel, l’importance de se laver les mains. Il est recommandé de procéder à ce geste simple avec de l’eau et du savon, ou en utilisant un gel hydroalcoolique (concentration de 60 à 70 %), une attitude responsable favorisant la santé du patient. Les infirmières ont effectué une tournée des CHSLD et du CLSC, récoltant des centaines de signatures.

Prévenir les infections
Au cours des derniers jours, les responsables du CSSS de Jonquière étaient heureux de constater que l’infection à l’ERV était contenue et donnait des signes de régression.

«Il ne reste que six cas et il n’y a pas eu de nouvelles transmissions, ce qui est une excellente nouvelle pour une deuxième semaine», a assuré l’adjoint au directeur général du CSSS de Jonquière, Pierre Gagné. Une éclosion de ERV avait forcé l’établissement à isoler un étage, au plus fort de la crise, en juin dernier et plus récemment, il y a quelques semaines».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire